Tendance : les pots de fleur connectés comment ça fonctionne ?

Il est désormais possible d’agrémenter son intérieur de belles plantes à profiter en toute saison ou d’en enjoliver sa terrasse, sa véranda sans avoir besoin de temps libre ni de compétences spécifiques. Un simple pot de fleurs connecté suffit pour en prendre soin grâce à l’intelligence artificielle. Planter et récolter ou apprécier sont les mots d’ordre.

Un pot doté des fonctionnalités

A priori, un pot connecté ressemble à la version classique puisqu’il est un pot avec une, des fleurs ou des plantes, sauf que si certains fabricants misent plus sur son côté esthétique, d’autres se contentent de garder son design traditionnel. Il peut alors être rectangle, ovoïde comme un œuf qui s’éclot, mais ces deux modèles sont pourvus de lampe LED. Il y a également d’autres variantes assez similaires au pot en mélanine, mais tous ces pots nouvelle génération se distinguent par la présence des capteurs dans des endroits stratégiques. Quel que soit le modèle choisi, il saura arborer la cuisine comme le salon, il est même possible de planter des herbes dans de l’eau pour être dans l’air du temps. Ce petit potager d’intérieur permet de pousser les plantes pendant 6 à 8 mois même dans une zone où le soleil fait défaut.

Planter : plus simple et plus facile

Grâce aux capteurs dont ces pots intelligents disposent, on peut profiter de cette petite merveille qui garde la plante en vie et qui lui offre son bel état. Ils ont pour rôle donc de mesurer les taux d’humidité, d’engrais, de luminosité et ainsi de la température ambiante entre autres pour les envoyer via l’application dont ils sont associés. Le pot contient donc le volume de terre dont la plante a besoin, il est également muni d’un réservoir d’eau pour lui permettre de puiser automatiquement celle qu’il lui faut pour l’arroser. On ne fait plus rien que de remplir ce contenant d’eau lorsqu’il est vide. Comme tout objet connecté, l’application informe, selon la programmation intégrée, ce que la plante a besoin à l’aide des notifications, elle assiste juste au niveau du contrôle et de la surveillance.

De multiples potentiels techniques

Le pot intègre ainsi un système qui se charge des soins de la plante qui y pousse comme l’arrosage automatique, la régulation de l’humidité, de l’ensoleillement, de la température ainsi que l’indication du besoin en engrais. Pour celui qui est pourvu de lampe LED, elle règle de façon automatique le spectre nécessaire à une photosynthèse. Pour certaines enseignes, disposer d’une base de données rattachée à 8000 plantes variées offre une opportunité d’apprendre le jardinage et avec ou sans Smartphone. Les alertes se font par intelligence artificielle. Si les autres marques se distinguent par des conseils personnalisés selon les besoins de la plante en fonction de la maison, il y en a celles qui sont dotées de pilotage autonome pour mettre le pot à l’endroit jugé meilleur. Les modèles écologiques sont différents avec leur autonomie d’énergie pour une alimentation par des panneaux solaires.

Comment protéger ses meubles de jardin l’hiver
Comment fleurir une terrasse l’hiver ?